Archives

Esthétique

En cas d’urgence, pensez cire!

2019-06-13

Quand on se rend compte que le mercure grimpe, et qu’on aimerait bien porter cette jolie petite robe d’été achetée en solde l’année dernière. Que faire? Rasoir ou cire? L’éternel dilemme.

Le rasoir, c’est bien entendu rapide, facile, et essentiellement indolore (sauf quand on ne fait pas attention… ouch!). Mais c’est aussi une méthode particulièrement irritante pour la peau, et qui ne peut offrir que des résultats transitoires. Parce que le rasoir coupe également le poil à la surface de la peau, il revient en effet rapidement vous narguer… La cire, elle, est beaucoup plus douce pour la peau. Et puisqu’on retire le poil avec son bulbe, le résultat sera également plus durable. La repousse ne se manifeste qu’au bout de 3 à 4 semaines. À noter également que le poil, au fil des traitements, aura tendance à perdre un peu de sa vigueur, devenant graduellement plus fin et plus discret. Chouette!

Certaines seront tentées d’accomplir le travail elles-mêmes, par souci d’économie. Mais le jeu en vaut-il la chandelle, surtout quand on pense aux brûlures, irritations et autres blessures que nos maladresses peuvent causer. Confier ce travail à des professionnelles est un geste avisé, surtout quand on doit composer avec des régions plus difficiles d’accès ou plus sensibles comme le bikini ! Notons au passage qu’une mauvaise technique peut également déformer les poils, et ainsi entraîner l’apparition de poils incarnés lors de la repousse.

Et la cire elle-même, dans tout ça? Car toutes les cires ne sont pas toutes égales, par ailleurs. Loin de là! Pour vous en convaincre, jetez donc un coup d’œil à notre gamme Gala (http://www.dectro.com/cires-epilatoires). Cires crémeuses, semi-crémeuses, liquides, cires chaudes ou tièdes, parfumées ou pas, avec bandelettes ou non, il y en a pour tous les goûts, tous les poils, toutes les régions et toutes les peaux! De quoi donner le tournis… Raison de plus pour vous laisser guider par les expertes en la matière!

 

Électrolyse

En quête du sourcil parfait

2019-05-14

Peut-être parce qu’il est la partie la plus visible et la plus reconnaissable de notre corps, nous avons tendance à traiter notre visage différemment. C’est en tout cas sa partie la plus sensible. Au moins à ce chapitre avons-nous raison de de lui accorder des soins spécifiques.

Qu’en est-il de l’épilation? Prenons les sourcils, par exemple. Beaucoup les épilent eux-mêmes, à la pince. D’autres auront recours à la cire, dans le cadre d’un soin professionnel. Ces solutions, aussi communes que commodes, présentent toutefois un net désavantage: elles ne sont que temporaires. Si l’on se tourne vers des méthodes plus « musclées », on songera peut-être au laser ou à l’IPL (photoépilation). Or ni l’une ni l’autre ne peuvent être utilisées de façon sécuritaire si près des yeux. Elles ne disposent pas de la précision nécessaire pour traiter une zone si restreinte. De toute façon, on ne peut espérer là qu’une réduction de pilosité, et non pas une élimination totale…

C’est là qu’intervient l’électroépilation! Puisque le travail se fait poil par poil, il est en effet possible d’effectuer un tracé précis – comme une épilation à la pince, mais définitive! Et même si la zone des sourcils est sensible, l’inconfort est nul ou négligeable lorsque le soin est effectué par une praticienne compétente avec un appareil de dernière technologie. L’épilation des sourcils est un traitement localisé, ce qui rend possible des rendez-vous de courte durée (moins de 30 minutes). Autrement dit, un investissement de temps modeste.

Une ligne de sourcils judicieusement épilés transforme l’aspect du visage et illumine le regard. Autant le confier aux soins d’une professionnelle, et à plus forte raison quand on procède à un traitement permanent! Un dernier conseil, pour terminer. Lors de votre premier rendez-vous, résistez à la tentation de “suivre la mode”, et d’opter pour tracé trop fin. Votre électrolyste vous proposera sans doute plutôt un sourcil aux proportions plus classiques. Écoutez-la: grand bien vous en fera!

 

Esthétique, IPL, Photorajeunissement

Le photorajeunissement à l’IPL: Et la lumière fut!

2019-04-18

 

La lumière, c’est (presque) magique! Pas pour rien qu’avec le retour du printemps, tout renaisse… Mais la lumière, c’est aussi un outil beauté dont on aurait tort de se passer. Je ne parle pas des rayons du soleil qui nous donnent ce beau teint hâlé, mais plutôt de lumière intense pulsée, plus connue sous son acronyme anglais IPL (Intense Pulsed Light).

En quoi consiste l’IPL?

Comme son nom le suggère, cette technologie soumet la peau à une série de pulsations lumineuses de haute intensité qui pénètrent les tissus cutanés, selon un principle de photothermolyse sélective. Grâce à un filtre spécial à l’intérieur de la pièce à main de l’appareil, ce dernier est en mesure d’émettre des impulsions lumineuses correspondant à des longueurs d’ondes appropriées pour cibler un grand nombre d’imperfections cutanées localisées: taches pigmentaires, rougeurs, couperose et cicatrices d’acné. Elle est également utile dans le cadre d’un traitement anti-âge. En effet, la lumière stimule la production de collagène, qui contribue à réduire les irrégularités épidermiques comme les ridules, le manque de fermeté ou les pores élargis.

Des résultats évidents, rapidement

Avec des appareils haute performance comme l’Apilux 3G, les résultats commenceront à se manifester dès le premier traitement. Il faudra toutefois compter un certain nombre de séances avant de pouvoir profiter du plein potentiel de la technologie IPL. Selon l’imperfection traitée et le degré d’expertise de l’opérateur, on devra prévoir 4 à 6 visites environ, à raison d’une à chaque 3 ou 4 semaines.

Le photorajeunissement à l’IPL est une méthode non-invasive efficace et pratiquement indolore. Elle ne peut toutefois être recommandée pour tous et toutes, en particulier les gens aux peaux plus foncées. Une haute concentration de mélanine dans la peau pourrait susciter l’apparition d’irrégularités pigmentaires indésirables. Votre esthéticienne pourra vous suggérer, le cas échéant des traitements alternatifs comme le peeling ou la microdermabrasion.

Esthétique, Non classifié(e)

Microdermabrasion – il est bon d’avoir le choix!

2019-03-13

La microdermabrasion a pour but d’exfolier la peau par action mécanique en retirant une partie de la couche cornée de l’épiderme. Essentiellement, il s’agit de rendre la peau plus douce, plus lisse, et plus uniforme tout en la stimulant. Mais en quoi consiste un traitement de microdermabrasion, exactement? La réponse dépendra du type d’appareil utilisé.

Deux traitements distincts

Depuis plus de 20 ans, on utilise des cristaux de corindon, projetés à haute vélocité sur la peau à l’aide d’une buse spécialisé. Au même moment, un système de succion intégré à même l’appareil aspire les cellules mortes, les impuretés ainsi que les cristaux usagés. Cette méthode a fait ses preuves: efficace, confortable et extrêmement flexible. Alors pourquoi a-t-on tendance, depuis quelques années à lui préférer une nouvelle technique, dite à pointe de diamant?

Les systèmes de microdermabrasion à pointe de diamant, comme le Sophy Diamond, présentent certains avantages indéniables. Puisque l’exfoliation se fait par contact direct entre les têtes abrasives et la peau, et non pas à l’aide de particules volatiles, on sera en mesure de l’utiliser près des yeux ou de la bouche. Il s’agit également pour les opérateurs de salon d’une technologie plus facile à gérer, et plus économique sur le long terme, car il n’est plus nécessaire de se soucier de maintenir une provision de cristaux – tout est désormais intégré à la machine. Il est toutefois nécessaire de stériliser et de nettoyer les embouts, ce qui implique un certain investissement de temps et d’effort. Enfin, nombreux sont ceux qui prétendent que l’action des pointes de diamant permettent un traitement plus doux. À notre avis, toutefois, la chose relève plutôt du domaine de la préférence personnelle.

Pourquoi choisir quand on peut avoir les deux?

Du coup, on aurait tort de considérer la méthode traditionnelle à base microcristaux comme dépassée. On pourra même la préférer dans certaines circonstances. En effet, cette dernière peut s’avérer plus efficace pour traiter les surfaces irrégulières, dans la mesure où le jet de microcristaux peut plus aisément se conformer au relief de la peau. Elle offre également davantage de puissance pour traiter des lésions plus profondes. Enfin, puisque le corindon est une matière inerte, elle n’est sujette à aucune forme de contamination. Pas besoin non plus de nettoyer et stériliser le matériel, puisque les embouts sont destinés à un usage unique. Mais alors, si l’une et l’autre méthode ont leur place, ne serait-il pas mieux de pouvoir choisir? C’est le pari qu’a voulu relever Dectro avec le VitaPeel. Cet appareil permet en effet d’utiliser conjointement les deux techniques afin d’exploiter les forces spécifiques à chacune.

Un c’est bien, mais deux, c’est mieux!

En bonus, voici deux vidéos, l’un montrant un soin de microdermabrasion à la pointe de diamant:

et l’autre, un soin aux microcristaux de corindon (noter la présence de protection pour les yeux):

 

 

 

Électrolyse, Nouvelles

Un premier symposium d’électrolyse en Russie !

2019-02-25

Le 27 et 28 janvier dernier avait lieu le tout premier Symposium d’électrolyse moderne à l’hôtel Azimut-Smolenskaya de Moscou, Russie. Pas besoin de comprendre le russe pour constater, en visionnant la vidéo que voici, combien l’événement fut un retentissant succès! Organisé par nos distributeurs de la Russie et l’Ukraine, Epil-Pro Academy, l’événement a attiré près d’une centaine de participants de la région. Des électrolystes de renommé internationale figuraient parmi les conférencières vedettes, telles que Mme Janice Brown de House of Famuir en Angleterre, Mme Maria Karabournioti de Beauté Marine en Grèce et Mme Daryna Blintsova, de Epil-Pro en Russie. Браво (bravo) aux organisateurs, conférenciers et participants!

 

Non classifié(e), Produits Cosmétiques

Les huiles essentielles: les intégrer à vos massages

2019-02-14

Les huiles essentielles peuvent se prêter, on le sait, à une foule d’utilisations liées au bien-être : incorporées à l’eau du bain, ajoutées à un masque beauté, diffusées ou inhalées… Et puis il y a les massages, bien sûr! Il s’agit là en effet d’une des façons les plus agréables de profiter des vertus des huiles essentielles, qu’on soit celui qui donne, ou celui qui reçoive.

Puisqu’il faut éviter d’appliquer les huiles essentielles directement sur la peau, on devra utiliser une base pour les diluer, telle notre nouvelle huile Silka, qui s’y prête admirablement. Puisque qu’il s’agit d’une huile sèche, elle ne laisse aucun dépôt gras et ne tache pas. Plus besoin d’avoir peur d’enfiler votre pyjama favori après le massage…

À noter qu’il est crucial, avant d’entreprendre un soin aux huiles essentielles de vérifier les contre-indications de traitement.

Pour un massage corporel, on ajoutera donc 6 à 9 gouttes d’huiles essentielles à 15 ml (une cuillerée à table) d’huile sèche Silka, selon l’effet désiré.

  • Massage relaxant : WA (orange, marjolaine, lavande). Pour une efficacité accrue, pratiquer le massage le soir, et idéalement après un bain relaxant.
  • Massage décongestionnant : LIB (sapin, cèdre feuille, eucalyptus). Un excellent moyen de prévenir ou lutter contre les symptômes du rhume!
  • Massage purifiant : Ô (citron, bergamote et petitgrain). Appliqué sur le visage, il éclaircira le teint et aidera à prévenir l’apparition de l’acné. (Pour un massage au visage, réduire la dose à 2-3 gouttes d’huiles essentielles).
  • Massage stimulant : UP (romarin, cannelle, verveine des Indes). Suggestion coquine : une excellente façon de conclure votre soirée…
Électrolyse, Non classifié(e), Produits Cosmétiques

Poils incarnés – ce qui les cause, et comment en prévenir l’apparition

2019-01-17

Anatomie d’un problème

Les poils incarnés – un de ces petits désagréments de la vie dont on ferait volontiers l’économie, n’est-ce pas? Mais pour en prévenir l’apparition encore faut-il apprendre à les connaître… On dira d’un poil qu’il est « incarné » quand il se replie et pousse à l’intérieur de la peau au lieu de la percer. On verra alors une rougeur se former. La suite est connue: démangeaisons et souvent, douleur.

Comment prévenir les poils incarnés?

Les poils incarnés n’épargnent personne. Ceci dit, les gens dotés d’une forte pilosité ou d’une peau plus épaisse sont particulièrement à risque. En ce sens, une peau régulièrement exfoliée aura moins tendance à retenir les poils. En effet, les cellules mortes qui s’accumulent à la surface de l’épiderme peuvent agir comme une barrière pour les poils. Pour exfolier votre peau, utilisez un gant d’exfoliation, ou des produits spécialisés.

Les poils incarnés peuvent apparaître sur toute partie du corps où les poils poussent. Ils apparaissent encore plus fréquemment dans les zones soumises à l’épilation et/ou au rasage fréquent, et encore davantage lorsque la technique de rasage ou d’épilation est déficiente. Voici quelques bonnes habitudes à prendre :

  • Privilégier les rasoirs à lame simple. Les rasoirs multi-lames coupent le poil juste en dessous de la peau, ce qui le recourbe vers cette dernière.
  • Mouiller sa peau et appliquer un gel ou une crème à raser avant le rasage
  • Éviter de passer plusieurs fois au même endroit avec le rasoir. Chaque passage risque de replier les poils vers l’intérieur de la peau.
  • Faire glisser le rasoir dans le sens de la pousse du poil, et non dans le sens contraire.

Une solution permanente

Vous aurez sans doute compris que le rasoir est souvent responsable de favoriser l’apparition de poils incarnés. Autant essayer d’en faire l’économie! Reste à déterminer si on préfère une solution temporaire ou permanente. Dans le premier cas, on optera pour l’épilation à la cire. Dans le deuxième, on ira avec l’électrolyse. Plus de poils = plus de poils incarnés, cela va de soi. À vous de voir!

Électrolyse, Non classifié(e)

Épilation définitive… et mythologie grecque (?!)

2018-12-21

L’épilation et le rocher de Sisyphe

Vous connaissez l’histoire de Sisyphe, ce héros grec condamné par les dieux à pousser éternellement un lourd rocher à flanc d’une montagne? Dans le mythe, le rocher, une fois parvenu au sommet, retombe toujours de l’autre côté de la montagne. Ainsi, le labeur de Sisyphe ne connait pas de fin. Le Jour de la Marmotte, bref, mais en moins rigolo…

Qu’on me pardonne cette comparaison audacieuse – de sauter de la mythologie à la vie de tous les jours. Mais cette histoire, c’est un peu nous,  quand on ramasse pour la énième fois les jouets de fiston ou lorsqu’on constate que la vaisselle sale étale son empire sur le comptoir…

Et l’épilation dans tout ça?

Si je vous parle de tout ça, c’est parce que cette histoire me fait songer aux soins qu’on apporte à notre corps, à nos cheveux, etc. Je n’y peux rien – déformation professionnelle! Si on s’attache volontiers à certains rituels  (ma douche matinale – chant en option – j’y tiens), d’autres relèvent plutôt de la corvée. Vous en connaissez, vous, beaucoup de gens qui aiment se raser les jambes et les aisselles? Or s’il est un domaine où il ne vaut pas la peine d’imiter ce pauvre Sisyphe, c’est bien celui des poils, ou plutôt, à proprement parler, des méthodes qu’on emploie pour s’en débarrasser.

De nos jours, avec les avancées technologiques majeures dans le domaine de l’épilation définitive, il n’y a plus lieu de perdre temps, argent et énergie dans un cycle d’éternel recommencement. Aujourd’hui, en effet, les systèmes informatisés qui guident les appareils d’électrolyse modernes permettent de cibler précisément les cellules germinatives du poil afin de les détruire sans affecter la peau à l’entour. Le traitement est donc extrêmement efficace, mais aussi sans douleur. Pas quelque chose qu’on pourrait prétendre au sujet de l’épilation à la cire (ouch!)…

Écono et écolo

Quand on parle de solutions définitives, on parle aussi d’économies. Rien de tel qu’un besoin infini pour vider les coffres. Le proverbe chinois dit : « procurez-vous ce qu’il y a de mieux et vous ne pleurerez qu’une fois ». La sagesse arabe ajoute : « le pauvre paie deux fois ». Bien entendu, votre pot de crème à raser coûte moins cher qu’un programme épilatoire professionnel, mais à long terme? Le calcul est facile à faire. Et puis ensuite, que fait-on de tout cet attirail qu’on achète, à travers une vie, pour « pousser notre rocher »? Les cires, crèmes, lotions après-rasage, les lames, etc., – on les jette, bien sûr… Comme quoi,  contrairement à ce qu’on pense souvent, on peut souvent allier économies et écologie…

Être de son temps

L’épilation ne date pas d’hier… ni d’avant-hier, bien sûr. Sans vouloir enlever quoi que ce soit à nos ancêtres, force est de constater que les méthodes, elles, ont évolué. Pourquoi rester coïncé avec Sisyphe sur sa montagne? Abandonnez là votre rocher. Laissez-le en bas de la pente, avec votre rasoir; plus besoin de le hisser là-haut, puisque des solutions épilatoires définitives sont maintenant à votre portée. Êtes-vous prêts? http://www.dectro.com/appareils-electrolyse

Électrolyse, Photoépilation

L’épilation – et les hommes dans tout ça?

2018-11-16

 

 

L’épilation au masculin: pas toujours facile d’y voir clair

L’épilation n’est plus depuis un bon moment une chasse gardée féminine. L’épilation au masculin n’est plus marginal. Malgré la ténacité de l’association entre masculinité et pilosité en Occident, de plus en plus d’hommes décident en effet aujourd’hui de s’épiler le corps, en tout ou en partie, et ce, pour des motifs multiples: préférence esthétique, recherche de performance sportive, confort, etc. Peu importe les motifs évoqués, il existe une pléthore de solutions épilatoires sur le marché, quoique toutes ne soient pas adaptées aux réalités masculines, peu s’en faut.

D’emblée, difficile de recommander les solutions à court terme, outre votre routine de rasage habituelle. Oubliez d’abord l’épilation à la cire. Par-delà l’inconfort ressenti lors d’une telle opération (qui sera d’autant plus important en proportion de la densité de la pilosité), il faudra subir l’opération indéfiniment à intervalles réguliers. Et les lotions épilatoires? Peu dispendieuses, facilement accessibles, et d’utilisation simple, elles ont certes de quoi séduire. Or, la méfiance est de mise. On pourra d’abord mettre en doute leur efficacité, les lotions dépilatoires, de par leur nature, comportent des risques élevés de réaction cutanée – à plus forte raison s’ils sont utilisés sur une base régulière.

Passons aux choses sérieuses…

Rendons-nous à l’évidence. Il vous faut, messieurs, vous orienter sur le long terme. Pourquoi en effet ne pas régler le problème une fois pour toute? On choisira alors soit la photoépilation (laser et IPL) ou électroépilation (ou électrolyse). Notons d’entrée de jeu que seule l’électrolyse pourra vous permettre de vous débarasser complètement de vos poils; la photoépilation, en comparaison, ne permet qu’une réduction de la pilosité, de l’ordre de 80%, environ. Ceci dit, l’IPL et le laser sont tous deux des méthodes éprouvées, particulièrement adaptés au traitement de zones de grande surface (dos, torse, cuisses) en raison de leur application rapide.  Ils ne sont pas toutefois pas appropriés ni indiqués dans toutes les situations. Par exemple, les poils très pâles (ou blancs), les peaux foncées, les sourcils et certaines parties intimes 😉 ne pourront être traités avec de telles techniques; il faudra faire appel à l’électrolyse. Cette dernière a l’avantage de cibler directement chaque poil, ce qui la rend à la fois plus précise et systématique, mais parfois moins rapide que les traitements de photoépilation. Ceci dit, chez Dectro, le Apilus xCell est doté de programmes adaptés aux poils masculins, plus gros et plus robustes. Dans tous les cas, une spécialiste compétente pourra sans aucun doute vous conseiller quelle technique est la mieux adaptée pour vous. Parce qu’en épilation, qu’on soit homme ou femme, on ne peut pas se permettre d’improviser; il est toujours préférable de faire appel aux gens du métier!