Électrolyse

Choisir le bon filament

2017-04-25

Bien qu’ils ne soient que de très petits instruments, les filaments font partie intégrante d’un traitement d’électroépilation et peuvent avoir un impact considérable sur ce dernier. Il peut toutefois être difficile de s’y retrouver parmi toutes les options disponibles et d’utiliser le bon filament pour chaque client. On fait ici le tour de la question afin que vous soyez en mesure de choisir le bon filament à chaque traitement pour maximiser les résultats et la satisfaction de vos clients.

Isolé ou non-isolé?

Un filament isolé est recouvert d’un matériel isolant et laisse une plus ou moins grosse portion du bout du filament à découvert. C’est cette portion non-recouverte qui diffusera la chaleur. Les filaments Pro-Tec, utilisant du téflon de grade médical résistant à la chaleur,  proposent deux types d’isolation pouvant s’adapter à toutes les situations : IsoGard (isolation sur le ¾ inférieur du filament) et IsoBlend (isolation sur la moitié inférieure du filament).

L’usage de filaments isolés est de plus en plus répandu et fortement recommandé. Avec des filaments isolés, l’énergie produite se retrouve concentrée à la base du follicule, là où sont situées les cellules germinatives. En ciblant ainsi plus efficacement la zone de destruction désirée, l’efficacité de vos traitements sera supérieure et vous serez en mesure de réduire vos paramètres, augmentant par le fait même le confort de votre client. De plus, l’isolation réduit la diffusion de chaleur et l’empêche de remonter jusqu’à la surface de la peau, la protégeant ainsi de réactions cutanées. Comme la chaleur est moins largement diffusée dans les tissus, l’utilisation de filaments isolés demande un peu plus de précision lors de l’insertion pour que l’énergie soit déployée à l’endroit cible, soit la papille dermique et le bulge.

On comprend donc que le filament non-isolé est de moins en moins utilisé pour des raisons de confort et de protection cutanée. Puisque le filament en entier conduit l’énergie, celle-ci se répand sur toute la longueur du filament, même la portion en contact avec l’épiderme. Par contre, comme l’énergie est distribuée sur l’ensemble du follicule, le filament non-isolé pardonne un peu plus les insertions fautives.

Une pièce ou deux ?

Composé d’un seul morceau, la partie du filament une pièce qui est insérée dans le follicule pileux est le prolongement du mandrin. De forme conique, il est effilé à la pointe et rigide. C’est d’ailleurs cette forme qui entraîne une variation du diamètre du filament. Son utilisation requiert expérience et vigilance puisque, à cause de sa rigidité, il peut être difficile de percevoir la résistance qui indique à l’électrolyste qu’elle est au fond du follicule ou dans un angle d’insertion inadéquat.

Le filament deux pièces est de forme cylindrique et est maintenu dans le mandrin à l’aide d’une technique de sertissage. Le principal avantage qu’il présente est la flexibilité que lui procure sa forme cylindrique. Puisque le filament est indépendant du mandrin, il glisse plus facilement dans le follicule et, lors d’insertions difficiles, il permet à l’électrolyste de sentir la résistance et de corriger son insertion.

Le calibre et le type de mandrin

Le calibre d’un filament peut varier selon les marques. En électroépilation, les filaments Pro-Tec offrent un calibre de 1 à 5, 1 étant le plus petit et 5 le plus gros. Le choix doit se faire en fonction de la grosseur et de la profondeur du poil, ainsi que de la taille de l’ostium. Généralement, plus le poil est fin, plus le calibre sera petit. Par exemple, un poil très fin sur la lèvre supérieure d’une femme peut correspondre à un calibre 1 ou 2, alors qu’un poil coriace de la barbe d’un homme peut correspondre à un calibre 4 ou 5.

Il existe deux types de mandrin : F et K. Le type de mandrin utilisé doit être déterminé par le porte-filament et la différence réside dans le grosseur du mandrin: le F est légèrement plus gros que le K. Toutefois, la taille du filament en soi (l’aiguille) reste la même. Dans les faits, l’utilisation de l’un ou l’autre n’affecte pas le traitement et relève plutôt d’un standard selon le pays. Par exemple, en Amérique du Nord, on utilise majoritairement les mandrins de type F pour l’électroépilation, alors que le type K est surtout utilisé en thermocoagulation. Dans certains pays, tels que la France et l’Australie, le type K est utilisé en l’électroépilation.

Des caractéristiques uniques

Pour des traitements efficaces, sécuritaires et en tout confort, les filaments Pro-Tec vous offrent des caractéristiques uniques qui facilitent votre travail.

  • SécurGard – Ce système d’emballage individuel vous garantit que chaque filament non-ouvert demeurera stérile pour une durée de cinq ans.
  • MicroGard – La pointe arrondie MicroGard vous assure les insertions les plus douces possibles, tout en empêchant l’extrémité du filament de percer le follicule, puisqu’elle permet également à l’électrolyste de sentir une résistance lorsqu’elle atteint le fond du follicule.
  • SteriGard – Soyez toujours assurée d’utiliser le bon calibre grâce au code de couleur du collet SteriGard. Un seul coup d’œil suffit pour confirmer que vous avez le filament approprié. Ce collet sert aussi à protéger le filament contre la contamination, à éviter le contact du mandrin sur la peau et à protéger le porte-filament des débris cellulaires. Il facilite aussi l’installation du filament dans le porte-filament.

N’oubliez jamais que c’est votre ensemble personnel de compétences et de connaissances qui fait de vous une professionnelle de l’épilation. N’hésitez pas à poser des questions et à chercher des informations plus précises sur les instruments et équipements que vous utilisez, cela vous aidera à offrir des traitements encore meilleurs à vos clients!

Vous aimerez peut-être aussi

Pas de commentaires

Leave a Reply